Parti Socialiste

« Des Caméras dans les collèges » !!!

Le par

…« des conseils de sécurité » et « des visites d’élus dans les classes »…

camera_surveillance_ecole

Telles sont, en vrac, quelques unes des « nouvelles » idées (« on n’a pas attendu que le FN nous le dicte ») que proposent aujourd’hui les candidats UMP/UDI en matière d’éducation pour les deux cantons d’Aix à l’occasion des élections départementales des 22 et 29 Mars prochains 

La jeunesse n’est définitivement pas à l’honneur pour la droite sur notre territoire !

 

Rappelons tout de même à nos électeurs que, sous la gestion de la droite, dans la dernière décennie plus de 5000 étudiants ont déserté notre ville; rappelons aussi qu’ à Marseille, la mise en place des rythmes scolaires par la Municipalité de droite (à laquelle appartient Martine Vassal, chef de file UMP pour les départementales) vire au cauchemar pour les enfants comme pour les parents…

Rappelons également aux candidats UMP-UDI que la CNIL a condamné dès 2011 l’installation de caméras de surveillance à l’intérieur des établissements scolaires jugeant que cela constituait une véritable atteinte aux libertés des élèves comme du personnel!

Et rappelons qu’il est difficile d’expliquer aux enfants de « faire attention à leur vie privée sur internet » tout en les filmant, parallèlement, sans interruption quand ils sont au collège !

Rappelons enfin que nos enfants représentent notre avenir et que, plus que des actions de surveillance ou de sanction postérieure, il incombe au département d’offrir à cette population plus fragile un accompagnement et une éducation à un monde en pleine mutation.

 

Inégalités sociales accrues, actes de violences et de délinquance à l’intérieur comme aux abords des établissements, explosion de l’utilisation d’internet, des réseaux sociaux, des Smartphones…autant de nouveaux défis auxquels se trouvent confrontés nos enfants à leur entrée au collège…

Le Conseil Départemental, grâce à son action de proximité et son implication en matière de solidarité, peut et se doit aujourd’hui d’accompagner nos plus jeunes en intervenant intelligemment à leurs côtés.

– Favoriser et faciliter l’accès au savoir de qualité : « le Collège virtuel départemental »

 

Pour lutter contre les inégalités et le décrochage scolaire, nous proposons la mise en place, à l’initiative du Conseil Départemental, d’une plateforme numérique et éducative de type « massive open online course » (cours en ligne ouvert à tous et interactif) ; cette plateforme permettant la mise à disposition et le partage interactif, gratuit et pour tous, de la connaissance à l’échelle départementale : aide au devoir, cours à domicile, base de données encyclopédiques massive, espace d’échanges prof/élèves…

– Ecouter, accompagner et sécuriser les jeunes au quotidien : « les Médiateurs du département »

 

Pour lutter contre la violence et la délinquance au collègeil s’agit de mener une politique de proximité, de lien sur la durée avec les élèves pour sécuriser cet espace et gérer efficacement les situations problématiques : intervenir dans des situations explosives, repérer les cas difficiles, assurer le suivi et la prise en charge des mineurs en souffrance….

 

– Sensibiliser, informer et accompagner à l’utilisation des nouveaux médias : « 4 média bus pour le département »

 

Les collégiens d’aujourd’hui sont les citoyens de demain. Il importe donc de leur donner, dès maintenant, les moyens de s’épanouir dans leur vie future, vie rythmée par un temps de présence toujours plus croissant sur les réseaux sociaux. Nous proposons la mise en place d’une campagne départementale itinérante par le biais de média-bus, portée par une équipe de pédagogues et de collégiens volontaires, formés et sensibles aux thématiques de sociales et civiques, notamment dans la sphère numérique.

Au-delà de la simple thématique éducative, et dans tous les domaines d’action du département (transports, développement économique, action sociale, culture, environnement…), c’est cette démarche tout à la fois concertée, volontariste et transparente que nous souhaitons mettre en œuvre demain sur notre territoire.

Face à une droite conservatrice, sans vision, ni projet, qui veut faire des Bouches du Rhône ce qu’elle a fait de Marseille ou à une droite sans envergure  qui n’appelle qu’au repli ou à la peur, nous proposons donc notre candidature, celle d’une équipe renouvelée, plurielle, inventive au seul et unique service d’une plus grande cohésion sociale et d’un meilleur équilibre territorial.

 

 Eliane Edino Regis Delalande, Fatiha Arama, Pierre Olivier Salles

Contact presse : 06 69 64 11 93

Sur le même thème, lire aussi :

   Pour tout renseignement vous pouvez contacter la section au 07 88 15 89 34 Pour rappel les numéros et
Le par

Les derniers contenus multimédias