Parti Socialiste

Rassemblement pour la fermeture du local d’extrême droite samedi 24 février 11 h (place Bellegarde)

Le par

Contre la violence de l’extrême-droite
Pour la fermeture du local « bastion social » à Aix-en-provence

Depuis plusieurs années des factions d’extrême-droite n’hésitent pas à hurler des injures racistes, xénophobes et antisémites ni à faire le coup de poing sur les places et dans les rues d’Aix. A plusieurs reprises elles ont violemment troublé des rassemblements de citoyens, s’en sont pris à des organisations politiques (le PCF, la Jeunesse communiste, le PS…), ont menacé d’incendie un collège, et ont agressé, parfois physiquement, des militants ou responsables politiques. L’Action Française distribue place de la Rotonde une revue interdite depuis la Libération.

Plusieurs plaintes ont été déposées. Mais les autorités, préfet de police et procureur de la République restent immobiles face à cet état de fait, renforçant par leur inaction l’assurance de ces mouvements.

Voilà que deux évènements récents aggravent encore cette situation.

Les identitaires ont sali nos rues le samedi 27 janvier avec une « Marche aux flambeaux pour l’identité provençale ».

Et les mêmes groupuscules fascistes, sous l’appellation « Bastion social », annoncent l’inauguration de leur local à Aix le 10 février. Sous couvert de récupérer la lutte pour la justice sociale ils veulent disposer d’un lieu pour imposer et banaliser leur présence dans nos rues, instaurer un climat de violence et tenter de recruter en particulier parmi les lycéen·ne·s et étudiant·e·s.

Nous, forces associatives, syndicales et politiques de progrès, réaffirmons que, non, l’identité de la Provence pas plus que celle de la Nation n’est fondée sur l’exclusion des autres. De nouveau, nous demandons au gouvernement de dissoudre les mouvements factieux qui sévissent dans notre ville. De nouveau, nous demandons que soient sanctionnées les diverses agressions commises par l’extrême-droite à Aix. De nouveau, nous demandons l’application de la loi, et que la sécurité de toutes et de tous soit assurée.

Aixois, aixoises, barrons la route à l’extrême-droite, nous ne laisserons pas se banaliser des idées nauséabondes et antihumanistes.

Rassemblement Place Bellegarde à Aix-en-Provence
Samedi 24 février à 11 h 00

Signataires : Aix Solidarité, Section aixoise de l’ARAC, ATMF, ATTAC, Les Déconnomistes, Comité de liaison aixois de la FCPE, Ensemble !, CFDT, CGT, FSU, Génération·s Comité d’Aix-en-Provence, La France insoumise, LDH, MJS, Osez le féminisme ! 13, Partit occitan, PCF, PS, Résister Aujourd’hui, Solidaires 13

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias