Parti Socialiste

Non à l’usage de moyens municipaux et parlementaires au profit de la primaire des Républicains

Le par

Nous avons saisi le sous préfet d'Aix en Provence quant à l’organisation des primaires des Républicains à Aix-en-Provence. Il nous parait inacceptable et illégal que les moyens municipaux et les moyens parlementaires de la 11e circonscription soient mis au service d'une mobilisation militante. A ce jour, la municipalité d’Aix-en-Provence renseigne les Aixois qui souhaitent voter à la primaire organisée par le parti politique « Les Républicains ». Par exemple, la mairie annexe de la Duranne, dont M Perrin est l’élu référent a envoyé aux administrés du quartier le lieu du bureau de vote les concernant ainsi qu’un lien avec le site partisan des Républicains. Voir la

Primaires de la droite à Aix : Joissains s’arrange

Le par

Communiqué de presse : avec Joissains tout est possible ... surtout ce qui l'arrange Les Aixois viennent de recevoir dans leurs boites aux lettres une distribution massive du tract "Primaire Mode d'emploi" qui leur est adressé par Maryse Joissains Masini et Alexandre Gallese, au titre du parti Les Républicains. A la lecture de ce document, nous sommes très étonnés. En effet, nous constatons que les écoles primaires de la ville, qui servent traditionnellement de bureaux de vote aux élections officielles et sont donc bien connues des électeurs, seront utilisées par le parti Les Républicains pour leur primaire.

Marseillaise : suite des plaintes contre l’AF

Le par

L’Action française toujours impunie à AixÉcrit par  Sabrina Guintini samedi 11 juin 2016 13:22  Une partie des représentants des organisations aixoises contre les violences d’extrême droite, réunie hier à l’occasion d’une conférence de presse. photo S.G.Les violentes exactions de l’Action française se multiplient mais aucune sanction judiciaire n’est encore tombée.Les formations démocratiques aixoises demandent à l’état de dissoudre le mouvement. Une pétition a été lancée. Agressions de militants à l’intérieur même des locaux aixois du Parti communiste français (PCF), tentative d’incendie, injures xénophobes, irruptions dans les

Pétition pour la dissolution de l’Action Française

Le par

Les populations d’Aix-en-Provence, Pays d’Aix, Marseille sont, depuis maintenant plusieurs mois, victimes d’agissements de factions d’extrême droite radicales et violentes. Stimulés par le poids électoral du FN ces groupuscules décomplexés n’hésitent plus à faire le coup de poing, ni à hurler des injures racistes, xénophobes, antisémites… sur nos places et dans nos rues. Un bref rappel de ces trop nombreuses exactions : ·         En 2014, un commando fait irruption dans le local du PCF aixois. Dégradations, agression de militants. Une tentative d’incendie avait eu lieu quelques mois plus tôt ·         Des fanatiques rompent, à

Les derniers contenus multimédias